Salle de bain sous pente

Sommaire

Sous les toits, les mètres carrés sont comptés... Raison de plus pour les exploiter et les rationaliser au maximum en osant l'installation d'une salle de bain sous pente ! Ce zoom va vous aider à préciser votre projet et à le réaliser.

Première étape : vérifier la faisabilité technique

Conseil : pour vérifier la faisabilité technique d'une salle de bain sous pente, adressez-vous à des professionnels et vérifiez si ces travaux sont soumis à une autorisation de travaux ou à un permis de construire.

Résistance et isolation du plancher de la salle de bain sous pente

Le plancher de la salle de bain sous pente doit pouvoir supporter le poids des éléments sanitaires, et tout particulièrement celui de la baignoire. Dans le cas contraire, la mise en place d'une nouvelle structure porteuse est nécessaire, avec les coûts que cela peut engendrer.

En matière d'isolation, ce même plancher doit être suffisamment isolé pour s'adapter à une pièce humide. Là encore, des travaux pourront s'avérer nécessaires pour le recouvrir d'un revêtement étanche (carrelage, parquet, etc.).

Aération de la salle de bain sous pente

Dans la salle de bain plus que dans n'importe quelle autre pièce, une bonne aération est indispensable :

  • La fenêtre de toit est idéale dans une salle de bain sous pente, à la fois pour ventiler et pour éclairer naturellement la pièce ;
  • sinon optez pour une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), qui aspire l'air humide pour faire entrer de l'air frais.

Deuxième étape : l'aménagement de la salle de bain sous pente

Règles à respecter

Si le moindre mètre carré est à exploiter au maximum dans une salle de bain sous pente, des règles sont à respecter pour que la pièce reste pratique et confortable :

  • 60 centimètres : c'est la distance minimum de dégagement devant les sanitaires (lavabo, douche, baignoire, WC) ;
  • 45 centimètres minimum pour la profondeur du plan de toilette ;
  • 2 mètres de hauteur pour la douche ;
  • 20 centimètres de part et d'autre de la porte battante.

Exploiter les mètres carrés sous pente

De faible hauteur, les espaces sous pente peuvent abriter, au choix :

  • Des meubles de rangement bas qui s'aligneront sur toute la longueur des rampants. Pour un gain de place maximum, les rangements pourront également exploiter les côtés de la douche et de la baignoire ;
  • La baignoire peut se loger sous la pente et même dans un angle.

Conseil : la plus grande hauteur de plafond accueillera la douche, à l'italienne ou non. Dans une salle de bain sous pente, les parois de douche biseautées sont un plus.

Agrandir visuellement l'espace dans une salle de bain sous pente

Il est toujours possible de créer une illusion d'espace en jouant sur :

  • Les meubles suspendus, fixés directement au mur ou sur console. Ils libèrent l'espace au sol et facilitent le nettoyage ;
  • Les couleurs : les plus claires donnent une sensation de lumière et d'espace. Elles sont donc à privilégier aux murs. Les meubles ou accessoires égaieront l'ensemble avec quelques touches de couleurs plus vives ;
  • Un grand miroir et des jeux de lumière agrandiront également la pièce.

Astuce : dans une salle de bain sous pente, optez pour la transparence. Celle par exemple de la paroi de douche, qui ainsi ne bloquera pas le regard, mais aussi des étagères et même du plan vasque.

Vous trouverez tous les matériaux (meubles, VMC, sanitaires, peintures, revêtements de sol, etc.) dans les magasins de bricolage et les enseignes spécialisées.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider